• Les thèmes du "Petit Journal" : Le doute

     

     

     

    Les thèmes du "Petit Journal"

     

    Le doute

     

     

    Voici quelques passages du "Petit Journal" de sainte Faustine, pour vous montrer la grande miséricorde de Jésus.

    Je vous recommande ce merveilleux livre. On peut l'acheter dans les librairies religieuses.

    Il existe en deux formats.

     

      La miséricorde divine

                                                    (Version livre de poche)

     

    - Tu dois tâcher d'avoir une grande paix dans tes relations avec moi. J'effacerai tous tes doutes à cet égard. Je sais que maintenant, quand je te parle, tu es tranquille, mais quand j'aurai cessé, tu recommenceras à chercher des doutes, mais sache cependant que j'affermirai si bien ton âme, que même si tu voulais t'inquiéter, ce ne sera pas en ton pouvoir, et comme preuve que c'est moi qui te parle, tu iras le deuxième jour de la retraite te confesser au prêtre qui la prêche. Tu iras à lui dès qu'il aura fini sa conférence et tu lui exposeras tes craintes envers moi, et je te répondrai par sa bouche, et alors tes craintes se dissiperont. Pendant cette retraite, garde un silence très strict, comme si rien n'existait autour de toi. Tu ne parleras qu'avec moi et ton confesseur, à tes supérieurs tu ne demanderas que des pénitences. (169)

     

    - J'ai remarqué plusieurs fois que Dieu éprouve certaines personnes à cause de ce qu'Il me dit, car la méfiance ne plaît pas à Jésus. Quand une fois je remarquai que Dieu éprouvait un certain archevêque, car il était mal disposé pour cette affaire et ne pouvait y croire... j'ai éprouvé de la pitié et j'ai prié Dieu pour lui et Dieu allégea sa peine. Dieu n'aime pas que l'on se méfie de Lui et à cause de cela certaines âmes perdent beaucoup de grâces. Le doute blesse Son Cœur très doux qui est empli d'une bonté et d'un amour inconcevables pour nous ; car grande est la différence entre le devoir où le prêtre doit parfois avoir des doutes, mais cela afin qu'il puisse se convaincre plus profondément de la vérité des dons ou des grâces dans une âme, et quand il le fait dans le but de pouvoir mieux diriger l'âme et la pousser vers une plus profonde union avec Dieu, grande et inconcevable est la récompense qu'il reçoit pour cela ; mais le dédain et le doute envers les grâces de Dieu dans l'âme parce qu'il ne peut par sa raison les approfondir et les comprendre, cela ne plaît pas au Seigneur ; j'ai beaucoup de pitié pour ces âmes qui tombent sur des prêtres sans expérience. (595)

     

    - Dis-lui que mon Cœur est plus blessé par son incrédulité, que par les péchés qu'elle a commis. (628)

     

      ← Les thèmes du "Petit Journal"